Relancer la recherche à Paris 1

Faire rayonner notre université en Europe et dans le monde

Politique scientifique et stratégie de site

Proposition R(echerche)1 : renouer avec le CNRS par un dialogue au plus près des besoins des UMR et en y associant ceux des autres équipes, repenser l’intégration au Campus Condorcet pour examiner les convergences scientifiques à développer à l’échelle de cet établissement où l’enjeu est désormais celui de l’interdisciplinarité ; développer notre présence dans Una Europa dans une perspective de recherche.

Depuis la sortie de la COMUE HeSam décidée par la gouvernance de Paris 1 en novembre 2016, la stratégie de site de Paris 1 est devenue illisible. Una Europa, nonobstant son réel intérêt dans une perspective européenne, ne répond pas aux exigences nationales ; les perspectives de l’association Sorbonne Alliance gagneraient à être précisées ; l’implantation de 9 unités de recherche (dont 8 UMR) sur le Campus Condorcet ne s’est accompagnée d’aucune réflexion au niveau central sur la politique scientifique que Paris 1 souhaite promouvoir auprès des établissements partenaires et avec eux. Le projet de Paris 1 à Condorcet semble obéir aujourd’hui à la seule logique géographique et immobilière, ce qui est bien en deçà de son potentiel et de ses ambitions originelles. Plus grave encore, la convention qui lie Paris 1 et le CNRS (tutelle de 22 de nos unités de recherche, dont une dizaine avec Paris 1 en co-tutelle unique ou principale) a pris fin en 2018 et n’a toujours pas été renouvelée par l’équipe sortante. Au service de ses personnels et de ses unités de recherche, la politique scientifique et la stratégie de site auront pour objectif de porter Paris 1 au rang des plus grandes universités européennes de recherche, en cohérence avec sa production scientifique et le prestige et la visibilité de sa recherche. Pour ce faire, Paris 1 doit s’inscrire d’urgence dans une logique de site lisible, un préalable indispensable pour accéder aux financements de la recherche au plus haut niveau (Programme Investissements d’Avenir – PIA). Établissement tutelle d’un grand nombre de nos unités de recherche (22 UMR), le CNRS est un partenaire national fondamental avec lequel notre université doit impérativement renouer par un dialogue au plus près des besoins des UMR et en y associant les besoins de nos autres équipes de recherche.  

Le dialogue devra également reprendre, et de manière régulière, avec les autres organismes de recherche auxquels certaines de nos unités sont structurellement associées (IRD). Il faudra également examiner les convergences scientifiques à développer à l’échelle du Campus Condorcet où quatre des cinq membres de Sorbonne-Alliance sont aujourd’hui présents (la FMSH, l’INED, Paris 1 PanthéonSorbonne et Paris 3 Sorbonne-Nouvelle) et où l’enjeu est désormais le développement d’interfaces avec les disciplines hors SHS (concernant donc les deux autres familles disciplinaires de Paris 1). Il est non moins fondamental de développer notre action au sein d’Una Europa, non seulement dans une perspective de formations, mais également d’organisation de la recherche.


Proposition R2 : mieux identifier les fonctions des actrices et acteurs de la recherche à l’échelle de l’université et développer les synergies entre la direction de la recherche, les autres directions de Paris 1 et les bibliothèques pour un partage des compétences et de la connaissance au bénéfice de l’ensemble de la communauté.

En dépit de la multiplication des tâches qui leur incombent et la pression qu’ils subissent en termes d’évaluation et d’injonctions de résultats, les chercheurEs affectéEs dans nos unités et les enseignantEs-chercheurEs de Paris 1 sont réputéEs pour leur excellence scientifique – tel est le constat effectué par le dernier rapport du HCERES. Forte de 36 laboratoires de recherche (dont 22 unités mixtes de recherche), de sa participation à une vingtaine de Groupements d’Intérêt Scientifique, de plus de 1 300 enseignantEs rattachéEs à ses équipes, de 10 écoles doctorales, de ressources documentaires de première importance, de 2 bibliothèques interuniversitaires, d’une maison d’édition active, Paris 1 est un acteur de premier plan dans le paysage de la recherche nationale et internationale.

Notre bibliothèque universitaire – le Service commun de documentation de Paris 1 et ses bibliothèques associées –, nos bibliothèques de laboratoires, les bibliothèques inter-universitaires Cujas et Sorbonne, fortes de fonds d’une richesse exceptionnelle et bénéficiant d’un plateau numérique de première importance, constituent des atouts majeurs pour notre politique scientifique. S’y ajoutent la participation de Paris 1 au Grand Équipement Documentaire à Condorcet, ainsi que le travail de l’équipe des Éditions de la Sorbonne en faveur de l’édition papier et numérique. Le travail des personnels en charge de la conservation, de la diffusion et de la valorisation des ressources documentaires pour la recherche, comme pour la formation, devra être considéré à sa juste valeur. Ces collègues seront par ailleurs étroitement associés àla mise en place d’une politique active en faveur de la science ouverte, démocratique et écologiquement responsable. 


Proposition R3 : proposer des financements spécifiques pour les projets s’inscrivant dans des thématiques prioritaires qui seront discutées au sein de la commission de la recherche et pour les projets inscrits dans le périmètre défini par la politique de site de Paris 1.

Sur le socle propre à chaque discipline, l’émergence de thématiques prioritaires et transversales doit aider notre communauté à identifier et valoriser ce qui fait la force et la spécificité des recherches menées à Paris 1. Ces thématiques seront débattues au sein de la commission de la recherche en prenant en compte les programmes de recherche développés par les équipes de Paris 1 et la politique de partenariats de l’établissement, notamment les axes de recherche d’Una Europa, qui donneront lieu à des appels dédiés, les thématiques interdisciplinaires définies dans le cadre du Campus Condorcet et, prochainement, les axes de Sorbonne Alliance. À titre d’exemple, les thématiques prioritaires pourront être puisées dans les domaines suivants, investis par de nombreux chercheurEs de Paris 1 depuis plusieurs années :  production et mise à disposition de données de la recherche (aspects techniques, juridiques, scientifiques, méthodologiques), sciences de la décision (outils, régulation), gestion des ressources (écosystèmes en mutation, environnement et climat, villes et territoires), aires culturelles et comparatisme, genre et politiques d’égalité (inégalités sociales, culturelles et spatiales, marché du travail), arts, cultures et patrimoines, innovation pédagogique (méthodes d’enseignement, regard critique et réflexivité, apprentissages ludiques et compétences relationnelles). Cette liste est évidemment ouverte. 


Dialogue et transparence

Proposition R4 : soutenir toutes les équipes de Paris 1 dans leur mission de recherche et procéder à une enquête sur leurs besoins destinée à orienter la future politique de la recherche de Paris 1.

Le dernier rapport du HCERES souligne que nos unités de recherche regroupent des chercheurEs qui, quel que soit leur statut, développent dans leur domaine de compétence des projets remarquables. Or, la recherche produite à Paris 1 est non seulement peu visible à l’extérieur mais, souvent, également méconnue en interne. Parce que les besoins sont souvent mal identifiés et mal recensés, un état des lieux de l’organisation de la recherche dans son ensemble sera présenté aux éluEs de la Commission de la Recherche dans le premier mois d’installation de la présidence. Il servira de base à la définition de la politique de la recherche que les membres de la commission de la recherche discuteront et élaboreront. À la suite de cet état des lieux, les membres élus des listes Paris 1 en commun s’engagent à proposer des mesures concrètes de soutien à toutes les équipes de recherche de Paris 1, qu’elles soient ou non labellisées par le CNRS. Les listes Paris 1 en commun s’engagent ainsi à accompagner la politique scientifique autonome que les équipes auront elles-mêmes définie conformément à leur mission et à la garantir par un suivi au niveau des conseils. Elles s’engagent à les impliquer dans la constitution d’une véritable politique scientifique d’établissement qui permette de mettre en commun leurs travaux et leurs résultats pour davantage de transversalité. 


Proposition R5 : Mettre en place un Système d’Information Recherche qui permette d’avoir une vue claire et directe des données de la recherche à Paris 1 et dont les informations utiles seront mises à disposition sur la page recherche du site web de Paris 1, dont les critères de calcul des dotations aux équipes ; les données de recrutement (doctorantEs, postdoctorantEs et postes d’enseignantEs-chercheurEs) ; les appels à projets qui entrent dans le cadre de la politique scientifique de Paris 1 ; les liens vers les équipes de recherche de Paris 1.

Les préconisations de la « Charte européenne du chercheur » et du « Code de conduite pour le recrutement des chercheurs (C&C) » publiées par la Commission européenne (2005) fournissent des objectifs concrets que notre université s’efforcera de mettre en œuvre dans le dialogue et le respect des spécificités disciplinaires. Ces recommandations ont pour objectif le strict respect de l’intégrité scientifique, la transparence des procédures dans l’accès aux financements, aux contrats de recherche, aux postes d’enseignantEschercheurEs, et concernent à la fois les doctorantEs, les allocataires de recherche, les enseignantEs-chercheurEs et le personnel de soutien à la recherche. La politique scientifique d’établissement devra garantir le respect de procédures transparentes et non discriminantes conformes aux recommandations européennes (Human Resources Strategy for Researchers).

Les données de recrutement (doctorantEs, allocataires, EC) seront accessibles en ligne : nombre et origine des candidatures reçues, composition des jurys, CV des lauréats. Cette mission administrative de premier plan qui devra être soutenue par un Système d’Information Recherche, devra être positionnée de manière transversale afin d’assurer une coordination entre les différentes directions impliquées (DRH, DIRCOM, DAJI, DIREVAL et DSIUN).

Les critères utilisés pour le calcul des dotations faites aux équipes de recherche, les critères choisis pour l’attribution des financements sur projet (BQR et Appel politique scientifique) devront être connus de tous, comme le ratio entre projets déposés et projets retenus ainsi que la description rapide de ces derniers. La liste des groupements d’intérêt scientifique (GIS) ou des groupes de recherche (GDR) que Paris 1 porte ou auxquels elle contribue sera affichée afin d’inciter les enseignantEs-chercheurEs de Paris 1 à les solliciter. 


Dotations

Proposition R6 : favoriser les dotations pérennes aux équipes et affecter le préciput des projets financés au budget de base des équipes et aux missions supports de la recherche.

Les dotations pérennes forment le seul moyen qu’ont les unités de recherche de mettre en place une politique autonome adaptée à leurs besoins. Ces dotations pourront être augmentées si la totalité du prélèvement sur le financement de projets lauréats d’agences extérieures (ANR, ERC entre autres) obtenu par les enseignants-chercheurs de Paris 1leur était affectée, selon la réglementation des agences de financement que l’université ne respecte pas suffisamment. Pour leur part, les membres des listes Paris 1 en commun s’y engagent et mettront tout en œuvre pour favoriser ainsi une augmentation sensible des ressources de l’université destinées à la recherche. Le financement sur projet auprès d’agences extérieures ne doit pas se substituer aux dotations récurrentes, mais les compléter pour des actions spécifiques.


Proposition R7 : associer, pour les dotations aux équipes de recherche, des critères quantitatifs et qualitatifs qui permettront de rendre plus visibles les résultats des équipes de Paris 1 et de soutenir la politique de recherche de l’établissement.

Actuellement, les dotations des unités de recherches sont calculées de manière arithmétique, à partir du nombre d’enseignantEs-chercheurEs, de chercheurEs et de PRAG. À l’avenir, elles devront également prendre en compte, d’une façon qu’il faudra définir dans les conseils de l’université, la manière dont les équipes s’impliquent pour la visibilité de Paris 1 : respect de la politique de signature des publications, dépôts sur l’Archive ouverte pluridisciplinaire HAL (Hyper Articles en Ligne) des publications, actualisation des fiches individuelles sur le site de l’université, collaborations avec les partenaires de Paris 1 (Una Europa, Sorbonne Alliance, Condorcet), candidatures à des projets financés, financement de postdoctorantEs.


Propositions R8 et R9 : 1/ valoriser les dépôts de projets en soutenant les actions destinées à la préparation de projets dans la perspective d’une soumission à une agence de financement extérieur ; 2/ valoriser les dépôts de projets en soutenant les actions issues de projets déposés et non financés.

Il arrive que des projets de recherche pourtant intéressants, novateurs et structurants pour l’université ne trouvent pas de financement auprès de l’organisme tiers (ANR, Commission Européenne…) devant lequel ils sont présentés ; ce risque décourage souvent les initiatives, car le temps considérable consacré au montage du projet peut être irrémédiablement perdu. Le dépôt de projet de recherche doit donc être encouragé et promu en tant que tel. Aussi, la commission de la recherche veillera à soutenir des actions issues de projets déposés, bien évalués (par exemple admis en seconde phase) mais non financés par les agences de financement, ainsi que des actions de préparation préalables à un dépôt auprès de l’ANR, de la Commission européenne… , sous condition d’évaluation par la commission de la recherche.


Europe, international

Proposition R10 : Se doter des outils de suivi nécessaires à la mise en œuvre d’une politique de la recherche correctement informée et à un véritable retour sur les actions financées.

Parce que la recherche ne doit plus être considérée comme un secteur à part dans l’université, l’équipe Paris 1 en commun renforcera la DIREVAL en vue de lui donner les moyens de soutenir plus efficacement la politique de la recherche. Un pôle dédié à l’administration de la recherche sera créé pour la coordination et la mise en œuvre de la politique de la recherche de Paris 1 : consolidation des données, suivi des décisions de la commission de la recherche et dialogue au plus près des équipes de recherche.   


Propositions R11 : Créer une mission transversale Europe-international, afin de gagner en fluidité entre les directions de la recherche et des relations internationales, qui œuvrent toutes deux pour développer les partenariats à l’étranger et les réseaux internationaux.

Parce que la recherche s’inscrit dans un contexte international, une nouvelle mission « Europe, recherche internationale » sera instituée. Elle aura pour objectif de mettre en synergie les actions internationales de la DIREVAL et de la DRI conformément à la stratégie de l’établissement et les besoins des équipes. La DRI est actuellement à l’origine de l’obtention de fonds importants pour des actions qui concernent potentiellement toutes les activités d’une université du 21e siècle. Elle doit contribuer au développement international de la recherche et au nouvel esprit partenarial de l’université.


Proposition R12 : créer une « Maison de la recherche et de la valorisation » afin de développer le soutien aux appels d’offres nationaux et internationaux.

Parce que les enseignantEs-chercheurEs doivent être davantage accompagnéEs dans le montage de leurs projets et les équipes mieux soutenues dans leur gestion et effort de valorisation, un service transversal sera institué et localisé au sein d’une « Maison de la recherche et de la valorisation ». Il prendra appui sur l’actuelle cellule Europe et offrira à nos équipes de recherche et écoles doctorales un service support mutualisé qui permettra d’alléger les tâches des enseignantEs-chercheurEs et des personnels des unités. Paris 1 offrira ainsi à ses personnels les moyens de participer dignement à la recherche. Dédié principalement au montage et à la gestion de projets, notamment dans la perspective de transferts de connaissances entre la recherche académique et le tissu socioéconomique, ce service support interviendra en appui aux porteurs de projets, nationaux et internationaux, au bénéfice de la visibilité scientifique de Paris 1. 


Diffusion et valorisation des recherches

Proposition R13 et R14 : 1/ favoriser la mobilité des carrières et la formation continue des enseignantEs-chercheurEs ; 2/ consacrer davantage de moyens aux CRCT.

Parce que la formation continue concerne aussi les enseignantEs-chercheurEs, trop souvent laisséEs pour compte de ce secteur, des actions spécifiques seront engagées pour répondre à leurs besoins (prise en mains de nouveaux logiciels, sessions intensives de langues étrangères, élargissement des domaines de connaissance) en lien avec le collège des écoles doctorales et la Formation Continue Panthéon Sorbonne. Les enseignantEs-chercheurEs qui souhaitent s’investir auprès de leurs collègues pour transmettre leurs compétences y seront encouragéEs. Dans un même esprit, la mobilité des enseignantEs-chercheurEs sera favorisée notamment au sein d’Una Europa. Des efforts seront entrepris pour développer l’accès au Congé pour Recherches ou Conversions Thématiques (CRCT) relevant de la compétence de l’établissement et qui doivent compléter les congés attribués par les CNU. Ces CRCT sont pour le moment en nombre insuffisant pour répondre aux besoins des enseignantEs-chercheurEs, qui devraient bénéficier, selon la circulaire ministérielle du 31 janvier 2017, d’un semestre consacré à la recherche tous les 3 ans, d’une année tous les 6 ans.


Proposition R15 : Clarifier et rendre effective la politique de signature d’établissement (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), encourager la diffusion de la recherche sur HAL en s’appuyant sur les préconisations de la DSIUN en faveur de la « science ouverte » ; missionner la DIREVAL sur la valorisation des recherches académiques dans le tissu socio-économique.

L’absence de visibilité des recherches menées à Paris 1 et leur manque d’impact dans le tissu socio-économique sont deux points faibles de notre établissement relevés par le HCERES. Pour améliorer nos performances en ce domaine, les liens entre le responsable valorisation de la DIREVAL et les directions de la DSIUN et de la Communication, ainsi qu’avec la Fondation Paris 1 devront être développés. Le travail entrepris par le groupe de travail « Le numérique en soutien à la recherche » ne doit pas rester lettre morte : il doit permettre de donner la cohérence nécessaire, selon le Plan national pour la science ouverte, dans l’accès et l’échange des données, ceci dans un souci d’ergonomie et d’efficacité : accès aux sites des équipes, calendrier des colloques et journées d’étude, accès aux médiathèques des équipes, collection des publications de l’établissement sur l’Archive ouverte (HAL). Les actions des Éditions de la Sorbonne en faveur de la diffusion numérique et de la valorisation des produits de la recherche réalisés à Paris 1 seront encouragées. Enfin, une des missions prioritaires de la DIREVAL sera de prospecter afin de créer de nouvelles passerelles entre le monde de la recherche publique et celui de l’entreprise.


Proposition R16 : créer un centre de réflexion pluridisciplinaire sur l’actualité politique, économique, sociale, juridique et culturelle afin de transcender les cloisonnements géographiques et disciplinaires et de faire entendre la voix de Paris 1 dans la Cité.

Un lieu pluridisciplinaire de réflexion sur l’actualité juridique, politique, économique et sociale – le Cercle Panthéon-Sorbonne (CPS) – sera institué, dont l’objet sera de croiser les regards scientifiques, de transcender les cloisonnements géographiques et disciplinaires entre les différents centres de recherche. L’objectif du Cercle Panthéon-Sorbonne sera de faire en sorte que, grâce au concours de ses enseignantEs-chercheurEs, ses enseignantEs et ses équipes de recherche, notre université contribue aux débats citoyens en apportant un éclairage scientifique permettant d’éviter les raccourcis de la pensée. 

Le Cercle Panthéon-Sorbonne, qui pourra être associé – en lien étroit avec la Direction de la communication – aux Rendez-vous Condorcet, aura pour mission la programmation de conférences ou rencontres interdisciplinaires sur des sujets d’actualité immédiate culturelle, environnementale, sociale, économique et/ou juridique, si possible en synergie avec la revue #1257. Il aura aussi pour mission d’alerter les médias sur les compétences mobilisables et sur les différentes manifestations mises en place ainsi que sur leurs résultats. La ou le viceprésidentE « communication » sera en charge de l’animer, de réunir les collègues concernéEs avec le concours de la Direction de la communication.


Proposition R17 : conférer le titre de docteurE honoris causa à des femmes ou des hommes engagéEs en faveur de la promotion des libertés individuelles ou collectives, et attribuer chaque année à unE universitaire étrangerE le « prix des libertés de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ».

Notre université doit s’engager dans le soutien à la liberté académique en particulier et aux libertés fondamentales en général, de toutes les manières possibles. L’une d’elles consistera à conférer le titre de docteur honoris causa à des universitaires qui par leurs contributions scientifiques relevant des domaines de compétences de Paris 1 œuvrent ou ont œuvré à la défense des libertés, ou à des personnalités dont le militantisme a favorisé les libertés.

Une autre manière d’honorer ces combattantEs consistera à attribuer annuellement, à un universitaire étranger, un prix symbolique, le « prix des libertés de l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ». Paris 1 adhérera au réseau international d’institutions académiques Scholars at Risk, organisé pour soutenir et défendre les principes de la liberté académique et les droits fondamentaux des universitaires dans le monde.